Publié par

Mini enregistreur pour l’optimisation du transport

Cet article est écrit à partir d’un article founi par le fabriquant MSR et Trimos.

Trimos est un fabricant suisse d’instruments de mesure de précision (www.trimos.ch) actif dans la métrologie industrielle depuis 1972. Les produits sont utilisés dans l’industrie mécanique pour la mesure de pièces en tout genre ainsi que pour l’étalonnage des moyens de mesure dimensionnels.

Dernièrement une analyse des cas de réclamations a montré qu’une partie significative de ceux-ci provenaient de mauvais traitements ou de chocs occasionnés pendant le transport. Or il est par expérience très difficile de faire valoir la responsabilité du transporteur dans de tels cas. C’est donc en général Trimos qui, pour maintenir un niveau de satisfaction élevé de ses clients, couvre les frais de réparation. Les conséquences sont de plusieurs ordres:

  • Perte d’image car c’est finalement l’instrument Trimos qui a un problème (et pas le transporteur)
  • Coûts élevés
  • Perte de temps et irritation des intervenants

Le type de moyen de transport utilisé ainsi que les conditions dans lesquelles les produits sont stockés et manipulés varient fortement d’un pays à l’autre. Tous ces paramètres sont en général très mal connus et maîtrisés. Une étude approfondie permettrait de mieux connaître ce qui se passe pendant le transport et d’adapter les emballages en conséquence.

Récemment, une toute nouvelle génération de colonnes de mesures a été lancée sur le marché. Afin d’assurer la qualité du produit et maîtriser le comportement de son emballage jusqu’à l’utilisateur final, Trimos a décidé d’effectuer une batterie de tests à l’aide d’un accéléromètre 3D de chez MSR (MSR165). Le MSR165 permet l’acquisition de chocs jusqu’à 200g selon 3 axes ainsi que la température ambiante. Sa batterie lui offre une autonomie de plusieurs semaines. C’est un dispositif parfaitement adapté au suivi d’un colis, de l’usine jusqu’au destinataire final.

Tests de chocs

Une première série de tests ont été destinés à vérifier les propriétés de l’emballage. Ils consistaient à faire chuter l’instrument emballé dans des configurations différentes (hauteur, position de l’impact etc.) de manière à simuler ce qui pourrait se passer durant le transport. Ces tests ont permis de mettre en évidence les faiblesses de l’emballage et d’y apporter des améliorations.

Tests de transports

Les tests internes s’étant terminés avec succès, la phase de tests « réels » a pu être démarrée. Le MSR165 a été placé directement sur l’instrument Trimos lors de l’opération d’emballage, juste avant l’expédition (figure 1). Plusieurs positions ont été testées afin de déterminer la plus appropriée. L’instrument a ensuite été envoyé à quelques destinations critiques afin d’analyser ce qu’il subit durant le transport en termes de chocs (accélérations) et variation de température. Il est resté en moyenne 10 jours sur l’instrument entre le départ de l’usine et l’arrivée à la destination finale.

Les valeurs les plus sensibles sont l’accélération selon l’axe Y (conformément à la position de l’accéléromètre) ainsi que les variations de températures. Le graphique suivant (figure 3) montre une courbe typique du déroulement d’un transport:

1. Départ de l’usine

1-2: Transport par camion en Suisse et vol vers le pays de destination

2. Arrivée à l’aéroport de destination

2-3: Manutention et stockage intermédiaire

3. Chargement par un transporteur local

3-4: Transport et stockage intermédiaire par transporteur local

4. Arrivée chez le client final et déballage

figure 1. MSR165 fixé sur la machine durant le transport

figure 3. Accélération selon les 3 axes X, Y et Z et température (courbe continue) durant le transport

L’analyse de cette courbe montre que les chocs les plus importants se produisent lors de la manutention et lors du transport final. Cependant l’emballage a montré ses capacités à préserver l’instrument des chocs dans la direction la plus critique (Y). Des actions ont été entreprises pour mieux sélectionner les transporteurs locaux.

L’utilisation de l’accéléromètre MSR165 est très simple. La programmation des paramètres d’acquisition ainsi que le téléchargement et l’analyse des résultats se fait facilement par l’intermédiaire du logiciel livré avec l’instrument. Le démarrage de l’acquisition par un bouton situé sur l’accéléromètre est très pratique car il permet son montage sans se préoccuper des chocs avant le test et de démarrer l’acquisition à un instant précis.

Le MSR165 a permis de valider l’emballage de la nouvelle génération de colonnes de mesure Trimos de manière efficace. De nombreux doutes sur sa capacité à absorber les chocs de transport ont ainsi pu être levés.

L’enregistreur MSR165 est disponible avec 2 gammes de mesures, +/- 15 et +/- 200 g. Il peut être équipé avec d’autres capteurs.

Vous pourrez trouver de plus amples informations ici.

Choisissez votre enregistreur MSR165 ici.