Publié par

Enregistreur de données pour le suivi du transport

Sources: MSR (www.msr.ch)

Station spatiale internationale ISS, source: DVIDS, dvidshub.net, la NASA.

Une fusée à deux étages de type « Antares » a emporté des engins spatiaux non habités Orbital 2013 pour sa première mission d’essai. A bord du Cygnus se trouvaient non seulement des produits de consommation (nourriture, vêtements, produits scientifiques, des fournitures médicales, de support aux opérations dans l’espace, les éléments pour la maintenance, etc.), ainsi que des pièces de rechange, pour l’équipage et les installations scientifiques, mais aussi 10 enregistreurs de données MSR165 équipés de capteurs d’accélération 3 axes de la société technologique suisse MSR Electronics GmbH. L’objectif des mesures est d’enregistrer les données concernant les chocs et les vibrations durant le transport. En effet une partie de la cargaison est particulièrement exposée aux chocs, surtout lors du lancement de la fusée. Les enregistreurs MSR165 sont équipés de capteurs très sensibles et sont particulièrement bien adaptés à une utilisation dans les vaisseaux spatiaux. Ils fonctionnent de manière autonome, enregistrent des mesures précises sur de longues périodes de temps et en plus sont très légers et très compacts.

Pour la mission Orbital-2, l’enregistreur de MSR a été programmé pour détecter et enregistrer l’accélération du vaisseau spacial depuis le lancement jusqu’à son accostage à la station internationale en orbite autour de la terre. Une fois arrivés à leur destination, les enregistreurs sont récupérés par l ‘équipage de la station avec le matériel transporté. Si le temps le permet, les cartes mémoires sont récupérées et les données transférées sur un ordinateur puis envoyées sur terre. Les données sont alors comparées aux résultats de modélisations, ce qui permet de savoir si le transport s’est déroulé dans les conditions prévues.

Vous pourrez trouver de plus amples informations ici.

Choisissez votre enregistreur MSR165 ici.